Vendredi 29 février, Matan Vilnaï, vice-ministre israélien de la défense a déclaré, en parlant des conséquences pour les Palestiniens des opérations militaires israéliennes contre la bande de Gaza :

"Plus les tirs de roquettes Qassam s'intensifieront, plus les roquettes augmenteront de portée, plus la shoah à laquelle il s'exposeront sera importante, parce que nous emploierons toute notre puissance pour nous défendre".

Même si, à l’origine, le terme de "shoah" (◊Ē◊©◊ē◊ź◊Ē) signifie en hébreu "catastrophe", "anéantissement", "cataclysme", le mot est malgré tout bien devenu, sans contestation, synonyme de l'extermination des Juifs pendant la seconde guerre mondiale.

Ca laisse rêveur, non ?