...mais on ne l'oublie pas, ne serait-ce que parce que ce qu'il a créé lui a survécu.

Il y a maintenant 22 ans (vingt–deux ans !), le 14 octobre 1985, Coluche lançait sur Europe1 l'idée des Restos du Coeur par ces mots tout simples que personne n'a pensé à faire (également) lire dans les écoles :

"J'ai une petite idée comme ça, si des fois y a des marques qui m'entendent, je ferai un peu de pub tous les jours. Si y a des gens qui sont intéressés pour sponsorer [sic] une cantine gratuite qu'on pourrait commencer par faire à Paris."

 

 

Depuis 22 ans maintenant que les Restos du cœur essaient de colmater, tant bien que mal la fameuse "fracture" qui fait que, d’un côté, il en a qui vont fêter leur élection au Fouquet’s, qui se baladent dans d’horribles robes Prada, se réfugient en Suisse pour payer moins d’impôts, vont passer leur vacances sur le yacht d’un ami milliardaire ou dans une propriété appartenant à un autre ami milliardaire, tandis que "de l’autre côté" certains autres en sont réduits à fouiller dans les poubelles pour trouver un quignon de pain et à mourir bêtement de froid, l’hiver, parce qu’ils ne savent ou dormir ailleurs que dans la rue.

Mais tout cela on le sait déjà, n’est-ce pas ?

 

COLUCHE, lui, a trouvé la mort (disons que c’est la mort qui l’a trouvé) dans un accident de moto, près de Grasse, à 41 ans, le 19 juin 1986

Tout ça pour vous signaler simplement que la "campagne" d’hiver 2007/2008 débutera le 3 décembre prochain.

Alors, si vous avez un peu de temps à consacrer à une bonne cause, les Restos du cœur ont besoin de bénévoles.

Pour toute information complémentaire, rendez-vous sur le site officiel de l'association.

 

Merci à vous.

 

Pour mémoire, la campagne 2006/2007 sur toute la France en chiffres :

    • Personnes accueillies : 700 000
    • Bénévoles : 51 000
    • Repas distribués : 81 700 000
    • Centres et annexes : 1 900
    • Restos et Points Bébés du Cœur : 240
    • Nombre de bébés de moins de douze mois aidés : 23 300
    • Camions et points repas chauds : 90
    • Hébergement d’urgence :
      • Personnes logées : 7 500
      • Nuitées : 49 000
      • Lits : 192
    • Logements en sous-location :
      • Logements : 501
      • Personnes logées : 1 250
    • Ateliers et Jardins : 175
    • Salariés en contrats aidés : 1 200
    • Soutien scolaire/lutte contre l'illettrisme : 165
    • Départs en vacances : 1800
    • Bibliothèques : 110
    • Nombre de donateurs : 480 000
    • Montant dons et legs : 48 500 000 d’euros